Se débarrasser des punaises de la pomme de terre – Comment tuer les doryphores – Tous les faits

Se débarrasser des punaises de la pomme de terre

Ses dégâts sont si importants que la punaise de la pomme de terre a même été considérée comme une arme biologique au milieu du XXe siècle. Immigrés des États-Unis, les punaises adultes, les jeunes punaises et les larves détruisent une parcelle de pommes de terre en la défoliant complètement. Les tomates ne seront pas non plus épargnées. Mais il n’est pas nécessaire d’en arriver là, car il existe des stratégies de lutte efficaces. Lisez ici comment se débarrasser de ces parasites sur les pommes de terre.

Profil de la plante

  • famille : Chrysomelidae
  • Nombinominal : Leptinotarsa decemlineata
  • Noms populaires : Punaise de la pomme de terre, doryphore de la pomme de terre
  • Immigré des États-Unis (Colorado) en 1877
  • La longueur du corps des punaises de la pomme de terre adultes de 7 à 15 mm
  • Les couvertures alaires jaunes avec 10 bandes verticales noires
  • Les larves rougeâtres avec des points sur les côtés et sur la tête
  • Formation annuelle de une à trois générations
  • principale saison des amours : Mai-juin, juillet et août
  • comportement veille-sommeil : diurne
  • plantes alimentaires : la pomme de terre ainsi que d’autres Solanacées comme la tomate, l’œuf, le poivron

La punaise de la pomme de terre également connue sous le nom de doryphore

Dès le début de la saison de la pomme de terre, elles sont là. Lorsque la température du sol dépasse les 15 degrés au printemps, les punaises de la pomme de terre rampent du sol pour se multiplier de manière explosive. Les dégâts causés par l’alimentation des larves et des punaises sont désastreux car non seulement les plants de pommes de terre seront complètement défoliés mais aussi les tomates, les poivrons et les autres Solanacées. Comme c’est pratique que dans les 200 ans qui ont suivi son apparition soudaine en Europe, on ait développé, au moins en partie, des stratégies pour lutter contre ces petits monstres. Lisez ici comment se débarrasser de ces parasites sur vos pommes de terre.

Le potentiel de dégâts de la punaise de la pomme de terre repose principalement sur le fait que ces insectes ont immigré des États-Unis. Ainsi, il leur manque des ennemis naturels qui pourraient ramener l’apparition massive à un équilibre écologique. De plus, la punaise de la pomme de terre est très robuste et a même survécu à la chute d’un avion à 8 000 mètres d’altitude. De plus, la physiologie de ces insectes est si flexible qu’ils peuvent s’adapter aux insecticides chimiques en peu de temps et développer une résistance.

Cycle de vie

La connaissance exacte du cycle de vie de la punaise de la pomme de terre permettra d’optimiser la stratégie de lutte. Comme ce sont souvent les larves et les jeunes punaises qui détruisent votre parcelle de pommes de terre, il faut déjà éviter de déposer des œufs. Chaque larve éclose peut manger 40 centimètres carrés de feuillage à son troisième ou quatrième stade de développement. Comme cette période de destruction ne durera que quelques semaines, le bon moment pour la lutte est aussi essentiel que la stratégie de lutte elle-même. Dans ce qui suit, nous allons résumer les états de développement les plus importants de l’œuf au coléoptère.

Coccinelle de la pomme de terre sur un plant de pomme de terre

  • La punaise de la pomme de terre hiberne jusqu’à 60 cm sous terre et en sort en rampant à partir de 15 degrés de température au sol
  • Dès le mois de mai, les femelles copulées pondront jusqu’à 1200 œufs jaune rouge en petits paquets sur le bas des feuilles
  • en une à deux semaines, des larves rouge foncé, à points noirs, vont éclore
  • grâce à une alimentation intensive sur les feuilles de pommes de terre, les larves sont pleinement développées après 21 jours

Les larves développées, maintenant de couleur orange, s’éloignent pour se nymphoser pendant deux semaines dans le sol. Ensuite, elles réapparaîtront sous forme de jeunes punaises uniquement pour saccager à nouveau les feuilles des plants de pommes de terre. Après 14 jours supplémentaires d’alimentation continue, ils sont sexuellement matures de sorte qu’à partir de juillet, la deuxième génération se développe. Par temps doux, le pire des cas est l’apparition d’une troisième génération en août.

plante de pommes de terre dans le jardin

Méthodes de lutte

Méthodes de lutte écologique

Les punaises de pommes de terre ont un talent particulier pour s’adapter aux insecticides chimiques en peu de temps et vont développer une résistance. Tous ceux qui veulent se débarrasser de cette infestation de parasites à l’aide d’insecticides ne feront que perdre et créeront des aliments chimiquement dangereux et éventuellement toxiques pendant ce temps. De l’autre côté, les stratégies à orientation écologique des agriculteurs « écolos » ont fait leurs preuves. Nous allons les expliquer en détail maintenant :

Collecte

La méthode la plus efficace connue aujourd’hui est la collecte conséquente des punaises de pommes de terre, des larves et des paquets d’œufs. Surtout dans un petit jardin, cette stratégie de combat est convaincante en termes d’efficacité. Vous récolterez les punaises hibernées sur le dessus et le dessous des feuilles de pommes de terre à partir du mois de mai aux premières heures du matin et vous les noierez dans l’eau. Cela permet d’éviter le dépôt d’œufs.

Continuez les marches de contrôle matinales pendant l’été et vous pourrez vous débarrasser juste à temps des feuilles auxquelles sont attachés des paquets d’œufs et des larves écloses. En outre, pulvérisez les plantes avec un lavage au fumier de raifort ou à la menthe.

Larves de roussette sur un plant de pomme de terre

Bacillus thuringiensis

La bactérie bacillus thuringiensis, non toxique pour l’homme, les vertébrés et les plantes, figure en bonne place dans le classement des méthodes de lutte efficaces. La toxine cristalline agit de manière mortelle sur les punaises de la pomme de terre et leurs larves ainsi que sur d’autres insectes. Les magasins spécialisés proposent des composés efficaces fabriqués à partir de souches spécifiques de la bactérie. Ceux-ci convainquent par leur précision fiable en détruisant les ravageurs tout en épargnant les bénéfiques comme les Syrphidae ou les Chrysopidae, s’ils se trouvent par hasard dans la zone de traitement.

Dans ces conditions, la méthode Bt-combat fonctionne bien :

  • les punaises et les larves de la pomme de terre doivent se nourrir de la bactérie
  • au moment du traitement, les températures doivent être de 15 degrés Celsius ou plus
  • le traitement doit être appliqué aux premières heures du matin car c’est à ce moment-là que les insectes absorbent le plus de nourriture
  • le spray ou la solution de pulvérisation doit être pulvérisé directement sur les insectes
  • supplémentaire, tous les dessus et dessous de la plante infestée seront traités

L’agent actif provoque un arrêt immédiat de l’alimentation. Dans la suite du traitement, les punaises et les larves meurent. Les produits approuvés pour l’utilisation dans les petits jardins, comme Novodor FC de Biofa, sont déjà appliqués sur le couvain au premier stade larvaire et doivent donc être administrés à un stade précoce.

plante de pomme de terre avec fleurs

Neem

L’arbre tropical Neem fournit des ingrédients qui aident à lutter contre les punaises de la pomme de terre et d’autres insectes nuisibles piqueurs ou suceurs. Avec des produits, tels que NeemAzal T / S, vous pouvez lutter contre les parasites dans votre jardin domestique de manière saine et écologique. Le remède est fabriqué à partir des graines de l’arbre sous forme d’un extrait contenant une forte proportion d’azadirachine. Cette substance active n’est pas directement mortelle. Le premier stade du cycle de vie est plutôt inhibé par un arrêt de l’alimentation, suivi d’une diminution de la capacité à se propager. C’est ainsi que le développement se déroule.

  • Le meilleur moment pour le traitement est le cinquième jour après le dépôt des œufs
  • Ne produisez que la quantité nécessaire de solution à pulvériser le jour du traitement
  • Neem inhibe l’éclosion des œufs de sorte qu’aucun développement ne se produit après le stade de la première larve

La punaise de la pomme de terre dans le carré de jardin

Vous pouvez améliorer le succès des produits contenant du Neem-.contenant du Neem en utilisant la bactérie Bacillus thuringiensis deux ou trois jours après car ces deux traitements biologiques fonctionnent bien ensemble.

Pyréthrine et huile de colza

Sous une forte pression d’infestation de parasites, les jardiniers amateurs en proie à des difficultés décident d’utiliser un composé combiné de pyréthrine et d’huile de colza, tel que le « Spruzid Neu ». Le pyrèthre qu’il contient était considéré comme un espoir dans la lutte contre les désastreux insectes de la pomme de terre. Cependant, les parasites ont développé une résistance, de sorte que l’efficacité est tombée à moins de 20 %. Grâce à des recherches intensives, l’efficacité a été optimisée par l’ajout d’huile de colza naturelle.

Bien que l’agent de lutte ne soit pas totalement inoffensif pour l’environnement et la santé, il est actuellement toujours autorisé dans les petits jardins. En Allemagne, le « Bundesamt für Verbraucherschutz und Lebensmittelsicherheit (BVL) » est responsable d’une base de données contenant toutes les substances autorisées pour lutter contre l’infestation parasitaire, y compris la date de fin d’autorisation.

Spinosad

Approuvé pour l’agriculture biologique dans l’Union européenne est la substance active spinosad, qui s’est également avérée efficace contre les punaises de la pomme de terre. Si toutes les stratégies de lutte purement naturelles ne fonctionnent pas, cette alternative est disponible pour se débarrasser du parasite de la pomme de terre. Elle est obtenue à partir de souches bactériennes spéciales et de sucres aminés.

Parasite de la pomme de terre au sol

L’utilisation de l’insecticide ne peut se faire qu’avec des précautions de protection particulières, comme le port de vêtements et de gants de protection. En outre, comme il est dangereux pour les abeilles et d’autres organismes utiles, il ne doit pas être appliqué sur les plantes à fleurs.

Service d’information en ligne

Parce que l’efficacité des mesures de lutte écologique dépend du fait qu’elles sont appliquées au bon moment, le « Landesanstalt für Landwirtschaft » propose un service d’information que vous pouvez également utiliser en tant que jardinier amateur. Pour chaque région, un système de prévision basé sur les incidents locaux est disponible.

En tenant compte des données météorologiques et du processus de développement de l’œuf à la larve, le moment optimal auquel vous devez utiliser le composé sélectionné est calculé. Le calcul prévisionnel fonctionnant avec un délai d’une semaine, vous disposez de suffisamment de temps pour choisir la méthode de lutte et obtenir les moyens appropriés. Ce service est disponible gratuitement en ligne et peut être utilisé dans son intégralité aussi bien par les agriculteurs commerciaux que par les jardiniers privés.

Prophylaxie

Dans un jardin géré de manière écologique, vous pouvez prévenir une attaque de punaises de la pomme de terre au moyen de remèdes purement naturels ou les arrêter dès le début. Dans ce qui suit, nous vous présenterons des méthodes encore plus pratiques. Pour éviter que ces ravageurs astucieux ne s’adaptent à une méthode et ne développent une résistance, veuillez toujours changer les substances actives.

Le purin de raifort

Au printemps, sortez à plusieurs reprises un purin de raifort (Armoracia rusticana) dans vos parcelles de pommes de terre et autres plantes de la famille des morelles. Ce purin de plantes empêche les punaises de la pomme de terre qui rampent hors du sol de pondre leurs œufs sur les feuilles. En outre, le purin de raifort sert d’agent de lutte naturelle au premier stade larvaire.

Pour produire le purin, suivez les directives suivantes :

  • couchez un kilogramme de raifort frais ou 300 grammes de raifort séché dans un tonneau en bois
  • versez par-dessus dix litres d’eau de pluie collectée et filtrée ou d’eau du robinet éventée
  • mettez à l’extérieur sur un endroit ensoleillé, chaud de votre jardin situé à l’écart
  • couvrir le récipient avec du grillage et ne pas souhaiter de couvercle
  • remuer le liquide plusieurs fois par jour pour que l’oxygène y pénètre

larves de roussette sur un plant de pomme de terre

Déjà après deux à trois jours, la solution présente un certain degré d’efficacité contre les punaises de la pomme de terre. Cependant, le liquide n’atteint son plein potentiel qu’après deux semaines, lorsqu’il est complètement fermenté. Filtrez les parties de la plante et remplissez le liquide de raifort dans un arrosoir ou un pulvérisateur à pression. Vaporisez préventivement les plantes toutes les semaines. Si les punaises de la pomme de terre ou leurs larves sont déjà sur le feuillage, débarrassez-vous des parasites en appliquant ce produit naturel tous les trois jours.

Farine de roche

En tant qu’aide naturelle au sol, la farine de roche s’est fait un nom dans la sphère de l’agriculture écologique. Ce matériau fin apporte également une contribution précieuse à la défense des punaises de la pomme de terre et autres parasites qui veulent éradiquer le feuillage de vos cultures. Si vous saupoudrez régulièrement aux premières heures du matin les plants de pommes de terre couverts de rosée sur le dessus et le dessous des feuilles avec de la farine de roche, la peste vorace perdra rapidement son appétit.

Cela vaut pour les punaises adultes comme pour les larves. En tant qu’agent de lutte unique, la farine de roche n’est pas adaptée, mais en tant que composante de la stratégie, elle présente néanmoins un intérêt. En même temps, le produit naturel renforce la résistance de vos plantes de manière écologique.

Moûts de café

Parmi les remèdes maison contre les punaises de pommes de terre, le marc de café est le meilleur pour le jardin privé. Si les jeunes plantes atteignent une hauteur de croissance de 10 cm, répandez le matin, toutes les 4 semaines, le marc de café séché sur les feuilles encore humides. La poudre de café ne doit pas être utilisée à intervalles plus rapprochés car elle diminue le pH.

Le marc de café aide à lutter contre les punaises de la pomme de terre

Thé de Thuya

Les ingrédients présents dans un Thuya ont le potentiel d’offenser définitivement les punaises de la pomme de terre et leur couvain. Après une coupe des conifères, gardez suffisamment de matière pour faire un thé. Pour ce faire, versez l’eau sur les parties coupées et laissez tremper pendant 24 heures. Le lendemain, vous tamisez le matériel végétal, remplissez le liquide dans un pulvérisateur manuel et traitez les plants de pommes de terre. Surtout pour la prévention ainsi qu’au stade précoce de l’infestation, ce procédé complète parfaitement les autres méthodes écologiques.

Bouillon de menthe

Les punaises de pommes de terre ne sont pas de grandes admiratrices de la menthe poivrée. Ce fait a été découvert par des éco-jardiniers avisés. Ainsi, des pulvérisations répétées de bouillon de menthe apportent une contribution précieuse à la défense de ces parasites. Contrairement à l’engrais liquide, le bouillon est produit en peu de temps. Pour ce faire, il faut mélanger les parties fraîches de la plante avec de l’eau et laisser mijoter pendant 30 minutes. Une fois le bouillon refroidi, il peut être immédiatement pulvérisé sur les plants de pommes de terre.

Larves rouges sur une fleur de plant de pomme de terre

Voisins végétaux défensifs

L’un des nombreux avantages d’une culture mixte est que les voisins végétaux compatibles se protègent mutuellement contre les maladies et les ravageurs. Faites communier vos plants de pommes de terre avec les plantes ornementales et cultivatrices suivantes et les punaises de pommes de terre attaquantes sont repoussées ou irritées de telle manière qu’elles cherchent un autre endroit pour leur pépinière.

  • nasturtium
  • lax
  • menthe poivrée
  • tagetes

En parallèle, paillez régulièrement avec de la fougère et les nuisibles n’apprécieront plus de vivre dans votre potager.

1 of 9

a potato in the garden patch

potato plant with reddish larvae

Potato Bugs on potato plants

reddish larvae damage potato plants

reddish larvae with dots on the sides and on the head

Potato Bug with yellow wing covers with 10 black vertical stripes

potato plants in the garden

Potato Bug is very robust

potato bug eats holes into the potato plant leaves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *